Utopia à Bordeaux (33)

 

Situé en plein cœur du centre ville de Bordeaux, le cinéma Utopia bénéficie d’un cadre exceptionnel. L’ancienne église Saint-Siméon, construite au XIVe siècle, a été reconvertie en 1999 en un cinéma indépendant. Ce lieu dispose de cinq salles labellisées Art et Essai (d’environ 500 places). Elle détient les trois labels (Jeune Public, Recherche et Découverte, Patrimoine et Répertoire) ainsi que le label Europa Cinemas. Ce cinéma est un lieu bordelais engagé et militant dans lequel travaillent l’équivalent de 13 personnes à temps plein. Transformé en SCOP (société coopérative) depuis peu, ce cinéma est désormais géré par ses salariés qui ont apporté une participation financière à la société et à qui appartient désormais le fond de commerce. Des réunions sont organisées chaque mois pour la nouvelle gazette et le principe du vote repose sur l’égalité (1 personne égale à 1 voix). Les rôles restent toutefois bien définis. Des prévisionnements d’équipe sont mis en place. La programmation du réseau Utopia est réalisée par Patrick Troudet, en lien avec les équipes locales des cinémas. Il choisit de mettre à l’affiche une trentaine de films chaque mois. Le cinéma fonctionne avec des tickets à l’ancienne et pour fidéliser le public, une carte d’abonnement (non nominative et non limitée dans le temps) est mise en vente (48€ pour 10 places). Des DVD et des livres sont aussi vendus à la caisse. Le cinéma dispose de lieux d’accueil très chaleureux avec un bistrot dans son hall qui propose des plats préparés, des boissons chaudes et froides mais aussi de l’alcool. Une salle de réception est disponible à l’étage. Appelée « Salle de la cheminée », elle permet l’organisation de soirées, de réunions et de buffets. En plus de sa programmation classique, Utopia travaille en lien étroit avec les associations locales pour organiser des soirées et des animations. Ces dernières peuvent aussi déposer des flyers et des pétitions dans le hall. Des soirées de discussion à bâtons rompus sont aussi organisées tous les mois avec deux membres de l’équipe, Aurore et Vincent, après la diffusion d’un film. Le cinéma propose ponctuellement des ciné-concerts et accueille de nombreux festivals chaque année.

♥ Utopia Lab : laboratoire de recherche et développement en lien avec les salles de cinéma. Création de plateformes numériques pour l’exploitation cinématographique de demain. Milite pour le web libre, sa neutralité et la remise en valeur des droits d’auteur par la création de plateformes telles que Vidéo en Poche (vente de films sur clé USB pour 5€, catalogue de 120 films) ou DCP Bay (acheminer les films du distributeur à l’exploitant par un réseau neutre afin d’éviter les surcoûts, transfert par ADSL ou par fibre).

♥  Gazette : création d’un programme mensuel sous la forme d’une gazette avec de longues critiques de films et des grilles de programmation. Elle détermine fortement l’identité des cinémas Utopia, une référence.

♥  Accueil d’une AMAP : création en 2004 de PCA (Paysans et Consommateurs Associés) à la suite du Forum Social de Bordeaux. Réunions régulières au cinéma Utopia pour faire connaître les AMAP, discuter de consommation et de production mais aussi de l’éthique du capitalisme ou encore de la transformation du rapport marchand. PCA a soufflé dernièrement ses 10 premières bougies. Le principe est simple : une commande mensuelle à l’agriculteur pour une livraison hebdomadaire. Depuis une dizaine d’années, cette AMAP sert une centaine de familles. C’est un véritable engagement militant de la part du cinéma pour qui le savoir se cultive comme la terre. Les produits vendus sont bios et locaux (dans un rayon de 100 km au maximum). Les consommateurs peuvent acheter des produits au choix (fromages de chèvre, volailles, miel, tisanes, paniers d’épices, jus de pomme, huile, pain, etc) ou des paniers de légumes de saison. Les producteurs peuvent ainsi anticiper les dépenses et les recettes à venir. L’accueil de cet AMAP dans la salle de cinéma permet de donner un rayonnement et une réelle visibilité à ce projet.

♥  Fort engagement local et identité très distincte du cinéma.

Pour aller plus loin sur le réseau Utopia, lire le livre d’Olivier Alexandre, Utopia – A la recherche d’un cinéma alternatif.

Visité le 15 Juillet 2014