Kino Nowe Horyzonty (Wrocław)

A l’annonce de la nomination de Wroclaw en tant que Capitale européenne de la culture en 2016, l’association New Horizons, en coopération avec la chaîne de cinémas Helios et la ville de Wroclaw, a transformé l’un des plus grands multiplexes de la ville en un centre culturel cinématographique.  

Depuis 2006, l’association New Horizons organise le festival international T-Mobile New Horizons dans les murs du multiplexe Helios. Ce festival d’une renommée internationale propose chaque année une sélection de films indépendants. New Horizons est aussi en charge de programmes éducatifs et de la distribution de films en Pologne via la structure Gutek Film lancée en 1994. Pour prolonger son travail réalisé sur la ville de Wroclaw avec le festival, l’association a décidé en 2012 de louer le cinéma Hélios et de transformer l’espace en un multiplexe dédié tant à des films art et essai et expérimentaux qu’à des films indépendants plus grand public. “Nous diffusons aussi bien des films art et essai que Star Wars ou James Bond.” nous explique Joanna Żak, en charge de la coordination des programmes. “Nous montrons le nouvel Avengers car cela fait partie de la pop culture et que c’est quelque chose que nous ne pouvons pas ignorer de nos jours. Nous ne pouvons pas prétendre que cela n’existe pas ou que cela n’est pas important, parce que ça l’est.” Pour promouvoir la culture cinématographique et la sortie en salle, le Kino Nowe Horizonty organise de nombreuses avant-premières, des conférences, des festivals, des rétrospectives, offre un programme d’éducation à l’image aux plus jeunes et propose un espace de restauration, un café, une boutique d’affiches de films et une librairie. Les principaux festivals, le festival T-Mobile New Horizons (en juillet) et le Festival du cinéma Américain (en octobre) sont organisés par le cinéma. “Quand tu as un cinéma qui est si grand que celui-ci, tu dois inventer quelque chose. Tu dois impliquer les gens différemment pour qu’ils sortent de chez eux. Nous avons créé un endroit où les gens pourraient passer du temps : c’est pourquoi nous avons un bistrot, un café, une librairie, un espace pour jouer à des jeux de société. Les gens peuvent venir travailler sur leur ordinateur avec la WIFI. Mais ce n’est quand même pas assez. Parfois c’est très épuisant, on veut toujours penser plus loin mais on doit continuer à organiser ces évènements et cela remplit déjà nos journées.

Nous avons créé un endroit où les gens pourraient passer du temps.

Avec 2329 sièges et 9 écrans, le Kino Nowe Horizonty est le plus grand cinéma indépendant d’Europe. L’association doit donc trouver des solutions nouvelles pour gérer un si grand espace “Nous avons une salle de 562 places et une autre de 440 places, pour lesquelles il faut trouver des films adaptés, qui ne soient pas destinés à un public de niche.” Soutenue par la ville à hauteur de 30% de leur budget, l’équipe du cinéma doit trouver des ressources financières pour les 70% restants. Pour ce faire, elle multiplie les événements et organise de nombreux festivals “La semaine dernière, nous avons célébré le 40ème anniversaire des Monty Pythons et du film Sacré Graal, c’était une action internationale. Pour payer la licence et rentabiliser la soirée, nous devions vendre au moins 300 tickets. Nous les avons vendus en une semaine seulement, c’était incroyable. Nous avons alors décidé d’ouvrir une deuxième salle et nous avons vendu 1000 tickets, pour une seule séance !” Pour promouvoir cet événement, le cinéma a établi un partenariat avec une troupe de théâtre qui a organisé des flashmobs et a rejoué des scènes du film avant la séance. Lors de la Semaine du Cinéma Français, cette même troupe de théâtre a réalisé un flashmob hors les murs, dans la rue : deux jeunes acteurs ont fait croire à une demande en mariage, rassemblant tous les stéréotypes de la France (béret, baguette de pain, tenues vestimentaires, etc), se concluant par une invitation à participer au festival. Ils ont également décidé de créer une bande-annonce personnalisée pour cet évènement où l’équipe du cinéma s’est mise en scène célébrant l’anniversaire des Monty Pythons. “Quand on organise des séances spéciales, on essaie de faire des choses qui sortent de l’ordinaire.”

En tissant de nombreux partenariats sur le territoire, le Kino Nowe Horyzonty s’attache à toucher des publics variés. Lorsqu’ils organisent des semaines dédiées à un cinéma étranger, ils collaborent avec les universités pour faire des leçons rapides de vocabulaire ou de culture dans la langue donnée. Ensuite, pendant une dizaine de minutes, les spectateurs participent à un quizz sur scène. Comme le souligne Joanna Żak, l’activité du cinéma ne se limite pas aux projections cinématographiques : “Nous montrons au public que l’on ne pense pas qu’aux films. C’est notre activité principale, mais nous sommes aussi un endroit pour se poser, se détendre, assister à un concert, voir une exposition, participer à un atelier ou à une conférence. C’est la clé du cinéma, de faire autant d’événements spéciaux”. Le mouvement « Secret Cinema », des expériences de cinéma en live, qui combinent des séances de film dans des lieux insolites avec des performances interactives dans des décors construits spécialement à cet effet, prend de l’ampleur. Inspiré par ce mouvement, le Kino Nowe Horyzonty organise des événements interactifs pour évènementialiser leurs avant-premières. En septembre 2015, pour la ressortie du film Sin City, le cinéma a organisé un jeu de piste scénarisé, a reconstitué des décors et embauché des acteurs qui étaient maquillés dans le style singulier du film. Le distributeur a accepté d’investir financièrement dans cette soirée.

Aujourd’hui, on lutte contre le vieillissement de notre public. On veut se concentrer sur les jeunes générations.

Aujourd’hui, on lutte contre le vieillissement de notre public. On veut se concentrer sur les jeunes générations.” Chaque année au mois de septembre, ils organisent un festival pour les enfants avec plusieurs projections chaque jour accompagnées d’ateliers. Dès leur arrivée dans ce cinéma, ils ont aussi repensé les espaces dédiés aux plus jeunes. “Nous ne pensions qu’à créer un espace avec des jouets, du papier et des crayons à disposition, et nous trouvions cette idée terriblement ennuyeuse. Même les centres commerciaux ont ces espaces pour les enfants, nous devions trouver mieux”. C’est en repensant à leur propre enfance que l’équipe trouve la solution “Nous jouions avec un rien, on prenait une craie et on dessinait un jeu au sol. Alors on s’est dit : peut-être que nous n’avons pas besoin d’un espace spécifique pour les enfants, que le cinéma est un énorme terrain de jeux pour eux.”. Ils ont créé des jeux au sol sur tout l’espace de leur cinéma : une marelle au rez-de-chaussée, un énorme labyrinthe au deuxième étage. “Nous voulions les faire nous-même, faire le design, les plans, découper, coller.”

Le cinéma fonctionne grâce au soutien de plusieurs dizaines de bénévoles. “Nous les traitons comme faisant partie de notre équipe : ils sont nos ambassadeurs dans la ville, ils nous aident quand on organise des événements.” Pas seulement en charge de la distribution de flyers, ils organisent certains ateliers, s’occupent des séniors, vérifient la technique des projections. L’équipe du cinéma essaye d’inventer plus de choses pour les impliquer, pour les faire se sentir importants.
En investissant un ancien multiplexe, la mission du Kino Nowe Horizonty était un véritable challenge : remplir un vaste espace, réussir à payer les factures en proposant une programmation audacieuse mais surtout créer un cinéma d’un genre nouveau repensant les activités et les espaces.