Cinéma Rex à Sarlat-la-Canéda (24)

 

Le cinéma Rex un cinéma privé et indépendant mais c’est avant tout un cinéma familial qui se transmet de père en fils. Construit en 1955 (inauguré en 1957), il appartenait aux grands parents d’Arnaud Vialle, l’actuel exploitant. Cet ancien monoécran de 700 places s’est vu rénové à chaque génération. Les grands parents ont donc tenu ce cinéma de 1957 à 1984 avant de le transmettre aux parents d’Arnaud de 1984 à 2006. Ces derniers ont repris l’exploitation de ce monoécran dans les années 80 et l’ont transformé en l’un des premiers complexes cinématographiques de France avec ses trois nouvelles salles. Ce lieu tient une programmation Art et Essai depuis 25 ans et dispose actuellement des 3 labels (Jeune Public, Recherche et Découverte, Patrimoine et Répertoire). Une association Art et Essai d’une centaine de membres, « Les amis du ciné », collabore à la programmation en organisant des réunions trimestrielles. Chaque semaine, le cinéma organise de nombreux événements comme un ciné-club ou un ciné-goûter pour le jeune public. Le cinéma dispose d’un comptoir de à l’ancienne avec une vente de pop corn, de boissons, de glaces et de bonbons. Un projet de rénovation de ce cinéma est actuellement en cours avec un agrandissement du hall dans lequel sera notamment créé un bar à vin et le passage de quatre à six écrans (1000 m² supplémentaires). Ce projet permettra de rendre le cinéma accessible aux personnes handicapées, de rénover le lieu et l’adapter à l’exploitation contemporaine. Ce sont actuellement 8 ETP (équivalent temps plein) qui travaillent ici. Le cinéma organise chaque année au mois de novembre le Festival du Film de Sarlat qui accueille les classes lycéennes CAV (option cinéma audiovisuel) en vue de les préparer à l’épreuve du baccalauréat (environ 600 lycéens chaque année). Une trentaine d’avants-premières sont aussi organisées. Dans le nouveau cinéma, de nombreuses animations sont prévues comme notamment un travail complet autour du court métrage avec la création de cycles mensuels de courts (en partenariat avec le RADI et ECLA). Seront aussi organisés des cycles de documentaires à thèmes.

♥ Séance d’un film surprise : projection d’un film dont le spectateur ignore tout et doit donc accepter de se rendre au cinéma les yeux fermés en acceptant l’expérience de l’inconnu.

■ Projet d’agrandissement et de mise aux normes du cinéma avec la création de nouveaux espaces de convivialité (bar à vin) et de nouvelles animations (notamment autour du court-métrage et du documentaire).

Visité le 16 Juillet 2014