Événementiel

evenementiel

♥ Organiser un week-end spécial pour la sortie d’un film [NOUVEAU]

Pour la sortie du film Star Wars 7, le PostModernissimo à Pérouse (Italie) a organisé un week-end spécial avec des rencontres et de nombreux événements reliant le cinéma à la musique et à la bande dessinée pour célébrer cet évènement avec tous les fans. Au programme, la projection du documentaire The People vs. George Lucas, la rencontre avec deux éditeurs (Darth Von Trier et Jackie Lang en préparation de la sortie du nouvel épisode The Awakening Force) et de Lorenzo «LRNZ» Ceccotti élu Meilleur dessinateur Année au Treviso Comics 2015, une performance de «dessin en live» inspirée de la saga avec une vingtaine de designers accompagnés d’une musique live et un spectacle chorégraphique avec des combats de sabre lasers intitulé « JEDI POSTMOD » pour terminer ce week-end. En se réappropriant l’évènement mondial de la sortie du nouveau Star Wars, le PostModernissimo a offert une expérience singulière de la découverte du film.

♥ Organiser un événement interactif [NOUVEAU]

Le mouvement Secret Cinema, des expériences de cinéma en live, qui combinent des séances de film dans des lieux insolites avec des performances interactives dans des décors construits spécialement à cet effet, prend de l’ampleur. Inspiré par ce mouvement, le Kino Nowe Horyzonty à Wroclaw (Pologne) organise des événements interactifs pour événementialiser leurs avant premières. En septembre 2015, pour la ressortie du film Sin City, le cinéma a organisé un jeu de piste scénarisé, a reconstitué des décors et embauché des acteurs qui étaient maquillés dans le style singulier du film. Le distributeur a accepté d’investir financièrement dans cette soirée.

♥ Transformer l’espace [NOUVEAU]

Pour célébrer les 90 ans de leur cinéma, l’équipe du Kinodvor à Ljubljana (Slovénie) a organisé des séances dans d’anciens cinémas de la capitale, aujourd’hui fermés. A cette occasion, ils ont diffusé le film Grand Budapest Hotel dans le Grand Hotel Union. Pour la promotion de cette séance, ils ont transformé la caisse du Kinodvor en une réception d’hôtel. Le soir de l’événement, les agents d’accueils étaient déguisés en grooms et femmes de chambre, l’idée étant de créer une atmosphère singulière. Wes Anderson a personnellement réalisé un clip vidéo pour accueillir les spectateurs au début de la séance. Ils ont aussi organisé un photocall autour de l’univers du film et ont vendu des courtisanes au chocolat. Tous les éléments du projet étaient soigneusement pensés et mis en place : de la sélection du lieu à la promotion de la séance, en passant par la séance et l’implication du public sur les réseaux sociaux avec le partage des photos réalisées pendant la soirée.

♥ Séances simultanées [NOUVEAU]

Les séances de vidéoconférence sont la continuité des rencontres dans la salle, mais grâce au média internet, elles permettent d’allier la proximité du cinéma et l’ouverture au monde qu’invitent les nouvelles technologies. Le Festival de Rotterdam organise chaque année le IFRR Live, une série de projections simultanées dans une quarantaine de salles indépendantes européennes (Numax à Saint-Jacques de Compostelle, Home à Manchester, Il Kino à Rome, Kino Nowe Horyzonty à Wroclaw, Rialto à Amsterdam, etc) en même temps que le festival. Les projections se terminent par un débat avec l’équipe du film via Skype retransmis dans les salles partenaires.

♥ Open Screen [NOUVEAU]

Le Sputnik à Berlin (Allemagne), le Nova à Bruxelles (Belgique) et le Deptford à Londres (Royaume-Uni) organisent des « Open Screen » (écran ouvert), un espace où les cinéastes peuvent présenter leur film à un public sans réserve, sans inscription ni sélection préalable par un jury. Un moyen de recevoir des commentaires et de présenter une œuvre à un public et d’autres cinéastes. Ces séances sont gratuites. Au Chapter à Cardiff (Royaume-Uni), ils organisent une projection mensuelle de courts métrages réalisés par des réalisateurs locaux, intitulée Chapter MovieMaker. Après chaque projection, l’animateur de la séance, lui aussi réalisateur, interroge les participants sur le processus de fabrication de leur film. Un moyen de connecter les talents locaux. Cette communauté est prolongée en ligne, via le blog Chapter MovieMaker et un groupe sur Facebook, composé d’environ 800 membres.

♥ Renforcer les communautés cinéphiles [NOUVEAU]

Pour renforcer le sentiment d’appartenance à une communauté cinéphile, le Watershed à Bristol (Royaume Uni) organise un rendez-vous appelé Cinéphiles, un groupe de discussion qui se réunit une fois par mois pour discuter des films choisis dans le programme du cinéma. Cette séance est payante à un tarif spécial (2,50£ pour un tarif plein et 2£ à prix réduit).

♥ Un DJ set joué en live sur un film muet 

Le Bios, un centre pluridisciplinaire à Athènes (Grèce), organise un cycle de projections cinématographiques sur leur terrasse : Ssssh! Silent Movies. Les films sont projetés sur le mur et le public s’installe sur une chaise longue. Il peut alors prendre un casque sans fil dans lequel est diffusé un DJ set joué en live inspiré par le film.

♥ Quizz cinéphiles 

Dans les bars des cinémas (Toldi Mozi à Prague, Hackney PictureHouse à Londres..), les quizz pour cinéphiles se développent. Le principe ? Constituer des équipes et répondre à des questions pointues autour du cinéma. Des extraits de films sont souvent projetés sur un grand écran et l’équipe qui récolte un maximum de points repart avec de nombreux cadeaux.

♥ Creative Morning

Chaque mois, le cinéma Toldi Mozi à Prague (République Tchèque) accueille « Creative Morning » un petit-déjeuner créatif : un invité vient présenter ses projets et ses travaux dans un secteur de l’art. L’inscription est obligatoire (en ligne) pour assister à ces conférences gratuites.  Café et petit-déjeuner offert.

♥ Pop-up cinéma

Les pop-up cinéma sont des projections de films cultes dans des lieux hors du commun. Secret Cinema (UK) est l’une des plus populaires. Le temps d’une soirée, les spectateurs sont invités à s’immerger dans un jeu de rôle géant inspiré par l’univers d’un film. Une recette étonnante qui renouvelle l’expérience cinématographique où le spectateur devient acteur.

 

♥ Projections en plein air pour sensibiliser à l’aménagement du territoire

Le cinéma Nova à Bruxelles (Belgique) mène un projet festif de cinéma en plein air depuis 20 ans, PleinOPENair. En investissant des sites emblématiques pour des projections, il questionne d’autres enjeux et permet de décoder les grands discours urbanistiques.

♥ Excursion en bus

Le Méliès à Saint-Étienne (France) a lancé l’opération Get on the bus et a déjà emmené ses spectateurs au Musée du Cinéma à  Turin et au Festival du court métrage de Clermont- Ferrand. L’équipe du cinéma s’occupe de la location du bus et des tickets d’entrée à la manifestation. Un moyen de faire découvrir à ses spectateurs des lieux cinéphiles tout près de chez eux.

GET ON THE BUS #1 Musée du Cinéma de Turin from Cinema Le Méliès on Vimeo.

♥ Ciné-piscine

À l’occasion d’une séance en plein air, le cinéma Lux à Caen (France) a choisi de projeter le film Les Dents de la Mer à la piscine municipale. À la tombée de la nuit, la piscine a été éclairée en couleur rouge sang durant la diffusion du film. Plus de six cents participants se sont réunis pour cet événement hors normes. Au Royaume-Uni, certains cinémas installent des hot tub (petites piscines) sur leur terrasse lors de projections estivales.

♥ Cinétricot

Dans le cinéma Utopia de Tournefeuille, la salle devient un lieu de rendez-vous pour allier deux passions, cinéma & tricot. Après la séance, les spectateurs se retrouvent pour apprendre à tricoter et échanger des astuces. Autre formule au cinéma Casablanca à Nuremberg (Allemagne), où des séances spéciales sont organisées pour tricoter devant le film : la lumière est tamisée afin de permettre au public de voir sa pelote.

 

♥ Carte Blanche

Le Cinématographe à Nantes (France) tient une programmation atypique qui fonctionne principalement sous la forme de cycles, et plus spécifiquement via des cartes blanches. Carte blanche à un artiste, à un membre de l’équipe, à un journaliste ou à des acteurs culturels locaux sur une thématique choisie. Une personne incarne pendant quelques séances la figure du programmateur et part à la rencontre du public.

♥ Nuit du cinéma

Ouverte toute la nuit, la salle de cinéma peut offrir la possibilité de parcourir la monographie d’un réalisateur ou d’un acteur (les célèbres nuits du Champo et du Max Linder à Paris), de partir à la découverte de nombreux films autour d’un même thème (La nuit de l’Éros ou La nuit fantastique à La Ferme du Buisson à Noisiel, France) ou encore de découvrir la saison entière d’une série télévisée. Autre formule aux cinémas Star de Strasbourg (France) qui proposent chaque année à leurs spectateurs de déambuler à leur guise dans les salles durant la nuit Split- Mix : soirée mousse, projections de films expérimentaux, clips en salle, photocall, etc.

♥ Programmation thématique

Au menu du cinéma Gyptis à Marseille (France), une programmation thématique sur six semaines (Ouverture au féminin, Nos  médias, on en parle ?, La grande guerre, etc.) se plaçant ainsi au cœur des sujets d’actualité sans nécessairement subir la pression des sorties hebdomadaires. Mélangeant films contemporains et films plus anciens, le cinéma met en avant ses coups de cœur à découvrir et crée un rapport intime, de confiance, entre sa ligne éditoriale et ses spectateurs.

♥ Séance de rattrapage présentée par les spectateurs

Instaurée au cinéma Utopia de Tournefeuille (France), « la revoyure » est une séance qui invite les spectateurs à programmer un film qu’ils veulent revoir en salle. La présentation de la séance est assurée par la personne qui a choisi le film. Au Beltrade à Milan (Italie), à chaque fin de saison, les spectateurs peuvent voter pour les films qu’ils ont le plus aimé pendant l’année et ces derniers sont rediffusés pendant une semaine.

♥ Séance culte

Chaque mois aux cinémas Star de Strasbourg (France), un membre de l’équipe présente un film qui a marqué son enfance. Un moyen de découvrir les films qui ont nourri l’imaginaire de diverses générations.

♥ Université Populaire

L’éducation populaire est une expérience citoyenne qui vise à proposer de nouvelles formes de transmission en dehors des structures institutionnelles. Durant notre voyage, nous avons découvert deux modèles de ces laboratoires de pensées. Au cinéma Jean Eustache à Pessac (France), sont organisés chaque année trois cycles d’universités populaires autour du cinéma, de l’histoire et du jeune public. Chaque semaine, le cinéma dispense un cours et diffuse ensuite le film analysé sur grand écran. Un succès incontestable pour cet événement dont les inscriptions gonflent chaque année. Autre formule au Louxor à Paris (France) qui invite des personnalités extérieures au cinéma.

♥ Ciné-concert

Associer la projection d’un film muet à un concert live dans la salle de cinéma. A la Cinémathèque de Bruxelles, la CINEMATEK (Belgique), toutes les projections de films muets sont accompagnés d’un concert piano.

♥ Ciné-gourmand

La Pagode (France) a créé à Paris un rendez-vous mensuel pour les touts-petits : une séance de cinéma accompagnée de petites pâtisseries à déguster pendant et après la séance. Pendant le film une pâtissière confectionne des choux sur scène puis chaque spectateur repart avec une boite gourmande chez lui.

♥ Ciné grattage de pellicule

Le Studio des Ursulines (France) a mis en place des ateliers manuels de grattage de pellicule autour des films de Mac Laren. Présentation du pré-cinéma, du principe de persistance rétinienne. Chaque enfant réalise ensuite plusieurs images (grattage/peinture de pellicule) qui forment ensemble un « cadavre exquis ». Le projectionniste les colle bout à bout et les diffuse aux enfants à la fin de l’atelier.

♥ Soirée pop corn

Créées au cinéma Le Méliès (France)  : pass pour plusieurs films cultes (trilogie Retour vers le Futur, Terminator 1&2, Les Goonies…), pré-programme composé de bonus vidéo, concours de costumes et pop corn à volonté. Proche de l’idée d’une “nuit de cinéma” agrémenté de l’idée du pop corn à volonté (seules séances où la nourriture est autorisée dans les salles).